Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Do not judge if you do not know the truth - Néréo Whitemore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Admin □ Suddenly, staring at nothing, I see it. All is gradual.


Textos : 13
Points : 28
Date d'arrivée : 25/09/2017

MessageSujet: Do not judge if you do not know the truth - Néréo Whitemore    Lun 25 Sep - 23:19


Néréo Atos Whitemore.
L'apparence est souvent la chose qui est la plus trompeuse.

► âge. Plus de 26 longues années maintenant qui sont déjà au compteur.
► job/étude. Je n'ai pas eu le temps de terminer mes études que je me suis retrouvé derrière les barreaux d'une prison. 6 ans. Ce fut  long. Ne pouvant pas payer des études, j'ai décidé d'offrir mes services dans des réparations plutôt variées, m'y connaissant un peu dans plusieurs facettes (électricité, plomberie, construction). Toutefois, je rêve de percer dans la musique. J'ai un fort talent pour la chanson rock, autant par la voix, la guitare électrique, la classique et pour composer des chansons. Si vous saviez toutes les chansons qui ont fusées entre les murs de la prison...
► naissance. Né un 2 avril, à Oro Valley. Je suis donc américain, même si les origines de mon père sont espagnoles.
► statut. Je suis célibataire officiellement, mais au fond de mon coeur, j'ai toujours eu le coeur battant pour une jolie jeune femme brune que je n'ai pas vu depuis plusieurs années...
► classe sociale. Les thunes, elles tombent pas du ciel. Je dois travailler fort pour pouvoir payer le minimum.  Grâce à l'argent de mes parents, je peux payer mon petit logement, mais le reste... C'est tout juste. Pas de luxe, dit-on.
► orientation sexuelle. Il n'y a que les femmes qui comptent pour moi. Même en prison je n'ai rien voulu savoir des faveurs sexuelles des détenus. Je me suis enfermé dans ce que je préférais et c'est tout.

► groupe. Walk down to the water.
► avatar. Stephen James
Code:
[b][u]STEPHEN JAMES[/u][/b] # Néréo Whitemore

tes tics, tes manies.
1 ► Je suis né ici, à Oro Valley, le lendemain de la journée où tout le monde s'amuse à faire des farces aux autres. 2 ► Ma mère vient d'Oro Valley, mais mon père vient de Madrid, en Espagne. Ma mère l'a rencontré alors qu'elle était en voyage d'affaires. Elle était une brillante avocate qui se chargeait de cas assez lourds, surtout de criminels. Elle les savait coupables, mais c'était son travail de ne montrer aucune part de faiblesses et de les représenter. Elle fut souvent méprisée par les autres parties puisqu'elle prenait, justement, la défense des pires criminels que la Terre aie portée de nos jours récents. 3 ► Mon père est un homme d'une autre espèce, un être plus vil. Il faisait parti de la haute hiérarchie d'un Cartel à Madrid. Il consommait et vendait. Ma mère le savait, mais jamais elle n'a dit quoi que ce soit et cela ne la dérangeait même pas. Au contraire... je crois que cela l'excitait davantage d'être avec un homme dangereux et puissant, mais cela aura un prix dans l'avenir auquel elle n'avait pas pensé une seule seconde. 4 ► Ma conception fut accidentelle. Mes parents avaient bus et avaient même consommés un peu de marihuana avant de se retrouver dans les bras l'un de l'autre. Ils ont dérapés sans se protéger et quelques semaines plus tard, ma mère apprenait mon apparition dans son corps. Ma mère n'était pas heureuse d'avoir tout de suite un enfant, puisqu'elle voulait poursuivre sa carrière, mais elle s'est doucement faite à l'idée, mon père l'ayant aidé puisqu'il rêvait d'avoir un gosse, spécialement un garçon. 5 ► Je suis venue au monde, mais ma mère n'a pas survécue à l'accouchement. Elle avait perdue trop de sang et il avait été trop tard pour pouvoir la sauver. Elle s'est éteinte en regardant mon minois tout juste né. Je ne me souviens pas de son visage puisque je n'étais qu'un nouveau-né à ce temps. Mon père n'a jamais posé le blame sur ma personne pour la mort de sa femme. Jamais. 6 ► Dès mon jeune âge, j'avais un peu plus de difficulté à m'adapter auprès des autres enfants plus riches, plus ''snob''. Je faisais parti de la classe plus pauvre, même si je ne savais pas qu'il y avait un peu d'argent ici et là... Mais c'était pour mon futur, pour des études ou si j'étais vraiment dans le trouble plus tard. Dès mon enfance, je m'occupais de ceux intimidant les plus faibles en leur cassant la gueule, pour leur apprendre ce que c'était le respect et de se faire tabasser. Je n'avais aucune pitié envers ceux qui s'en prenaient à plus faible qu'eux. 7 ► Un jour, alors que j'étais âgé de 14 ans, j'ai vu un jeune garçon d'environs mon âge s'en prendre à une fille. Je l'entendais lui dire que si elle ne faisait pas ce qu'il disait, elle risquait d'y passer. Plus je m'approchais d'un pas, plus je l'entendais proférer ses menaces. Lorsqu'il avait levé sa main pour frapper la fille, je m'étais tout de suite interposé et je l'ai frappé. Sauf que cette fois là, je ne me suis presque jamais arrêté si ce n'était la fille. Je crois que j'aurai tué ce type si on ne m'avait pas arrêté. J'suis peut-être un mec un peu violent, mais j'ai jamais touché une femme ou un enfant de façon violente. Jamais et je ne supporte pas qu'on leur fasse du mal. 8 ► Depuis ma tendre enfance, j'ai cette amie avec qui je me tiens et avec qui je discute de tout et de rien. C'est elle, avec ces magnifiques cheveux bruns et ses yeux à faire rêver plus d'un homme. Je me souviens que mes sentiments ont grandis en même temps que nos corps et nos esprits. Plus je la regardais, plus je comprenais que je tombais amoureux de cette demoiselle. Plus elle vieillissait, plus elle devenait femme et plus elle devenait magnifique à mes yeux. Ma tendre amie d'enfance, si seulement tu savais ce que je ressens au fond de moi. J'aurai dû te le dire plus tôt avant que tout ne bascule. 9 ► J'ai jamais fini le lycée parce que l'un de mes potes a fait l'erreur de sa vie. Il a fait un braquage armé dans une fichue station service. Il s'est barré, mais sa description collait presque parfaitement à la mienne, à ma carrure. Il avait voilé son visage, mais nous étions tous les deux de la même grandeur, presque la même carrure de muscles et quelques tatouages étaient présents sur notre peau. 10 ► Lorsque la police est venue à ma porte, j'ai plaidé coupable du vol armé. Je ne voulais pas que mon ami périsse derrière les barreaux pour une stupide erreur de jeunesse. Je le savais à un brillant avenir et même peut-être pourrait-il changer quelque chose dans la découverte pour le cancer et autres avancées technologiques. On m'a mis les menottes, vautrés derrière le siège conducteur du véhicule policier et amené au poste. J'ai été jugé quelques jours plus tard et condamné à 6 ans de prison pour vol à main armée. 11 ► J'ai découverts la rudesse de la prison et des hommes y vivant. J'ai été jugé comme un adulte, alors j'ai été dans une prison avec des hommes bien plus vieux alors que je n'avais que dix-huit ans. Je n'ai jamais été violé dans prison, mais les allusions sexuelles sont énormément nombreuses. J'ai fais ressortir mes plus mauvaises ''qualités'', en somme, mes défauts. J'ai été bagarreur au point où j'ai faillis été tué plus de deux fois. Je me suis lentement fait respecté en m'imposant face aux autres. 12 ► Mon père est mort lorsque j'étais en prison, tué d'une balle dans la tête, m'a-t-on dit. C'était relié à son ancien cartel, je le savais. C'est là que j'ai plongé dans la drogue derrière les barreaux de la prison et où j'ai pris le temps d'écrire des chansons et encore des chansons. L'inspiration me venait rapidement, surtout dans un état second grâce à la drogue. 13 ► J'ai survécu à la prison grâce à ma capacité à me battre, à me faire respecter et en me liant d'une certaine amitié avec le ''chef de l'aile'' dans laquelle on m'avait affecté. Mentalement, j'ai survécu grâce aux chansons que j'écrivais, mais également à cette jeune femme que j'ai quitté lors de mon entrée derrière les barreaux. Je me souviens de son doux visage, de ses yeux ayant cette petite lueur si particulière, de sa peau qui semblait si douce... Je me souviens de tout, comme si c'était hier. Je suis sorti de la prison 6 ans plus tard après y être entré. 14 ► Je me suis senti désorienté et surtout perdu en étant libéré. J'étais heureux de revoir le soleil, le vent, la nature, les habitations.. Mais pas les responsabilités de la vie. C'est dur et violent dans les murs dans la prison, mais l'extérieur... C'est encore plus dur lorsqu'on ne connaît presque rien de la vie actuelle. Je me suis résigné à aller voir mon avocat pour savoir mes droits, si j'avais reçu quelque chose de la part de mes parents à leurs morts ou non. Il m'a dit que j'avais reçu leur maison et un montant suffisant pour l'entretenir. C'est tout ce dont j'avais besoin. 15 ► Je suis rentré chez moi, anéanti, mais également renforcé par la liberté. J'ai réussi à me faire un petit nom dans le quartier pour les réparations variées et bien plus petits prix que les professionnels. Il est sûr que ce n'est jamais tentant de laisser entrer un ex taulard dans sa piaule, mais certaines personnes tentent leur chance. Le bouche à oreille est bien plus puissant qu'on le pense! 16 ► Je survis de jour en jour, encore avec de la came, mes feuilles de musique et surtout cette demoiselle aux cheveux bruns qui hante mes pensées tous les jours depuis que j'ai dû la quitter... Mais j'ai dû faire ce choix pour un ami qui avait un brillant avenir, mais qui avait fait le sale con une fois, frustré envers les femmes. Moi, je savais que je n'étais pas promis à un brillant avenir... Le choix a été rapidement fait, mais j'aurai tout de même préféré éviter la prison. 17 ► Pour ceux voulant davantage me connaître au niveau de mon caractère, disons simplement que je suis un homme au bon coeur, aimant, tendre et gentil envers ceux qui le sont avec moi, les femmes et les enfants. Au niveau de mes défauts, je suis colérique, impulsif, violent si on me cherche, drogué par la prison.


derrière l'écran.
► ton pseudo/prénom. Bloodflower  ► pv, scénario, inventé ? inventé ► comment as-tu trouvé JoD ? Je suis un triplet. Toujours là pour vous Coeur1 ► et t'en penses quoi ? JOD c'est un coussin confortable, un coin de paradis Cute ► des trucs à ajouter/améliorer ?:  On y travaille Brille.

Me revoilà pour vous jouer un mauvais tour Pervers .  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Do not judge if you do not know the truth - Néréo Whitemore
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cartes DCI Judge Gift à vendre
» FILM : JUDGE DREDD
» [29/10] Magic Online Judge Open 2011
» Échange Judge Rewards Promos contre cartes de Cube
» [Article] Judge Level Spectrum

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
jungle of dreams :: 

02. ALWAYS BE YOURSELF.

 :: Dry ice and strobe lights :: Vaguely happy people
-
Sauter vers: