Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 But i missed you more than i thought i would (Avoren)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

membre □ Suddenly, staring at nothing, I see it. All is gradual.


Textos : 24
Points : 172
Date d'arrivée : 25/09/2017

MessageSujet: But i missed you more than i thought i would (Avoren)   Mar 26 Sep - 15:11


Ava & Soren

And I've moved further than I thought I could
But I missed you more than I thought I would


Il  regardait fixement le lit sur lequel s'étalait deux tenues préparées avec soin. A sa droite, posé et ouvert sur le matelas, un sac de voyage en cuir dans lequel se trouvait déjà quelques pièces de tissus. Comment s'était-il retrouvé ainsi ? C'était une idée de son épouse: un week end en amoureux, loin des enfants, de l'hôpital, des obligations ... Et pour lui, loin de Charlie. Un week end pour se retrouver, sauver ce qui pouvait être sauvé, y voir plus clair dans ce qu'était devenu leur couple. L'idée était bonne, elle partait d'un bon sentiment. Ava voulait que leur famille fonctionne. Elle avait toujours été celle qui mettait les choses en place. Sans doute ce maudit psy lui avait-il dit que s'isoler loin de ce qui faisait leur quotidien les aiderait à y voir plus clair. Sans doute était-ce en effet la réalité. Depuis quelques semaines, il était perdu. Son attachement à Charlie grandissait et il avait fauté. Il avait donné le fameux "coup de canif dans le contrat" en faisant de l'étudiante sa maîtresse. Il faisait parti désormais de la grande congrégation de connards, des maris infidèles, des lâches incapables de se regarder en face dans un miroir. Mais peut être que ce week-end pouvait être bénéfique oui ... Il soupira, choisissant la tenue composé d'un jean sombre et d'un pull crème, laissant le combo chemise et pantalon strict sur le lit. « Ava ?? » appela-t-il depuis la chambre, sachant son épouse dans la salle de bain, en train de composer sa trousse de toilette. « Tu ne veux toujours pas me dire où nous nous rendons ? » Car Ava n'avait pas eu que la bonne idée de le séparer de sa petite routine, non ... Elle avait, en plus, décidé de tout faire seul, ne l'informant de leur petite escapade que quelques minutes auparavant, alors qu'il se demandait où Archie pouvait bien se trouver. La réponse «Chez tes parents» l'avait étonné, soulevant sur son visage, un sourcil inquisiteur tandis que, excitée comme jamais, elle lui faisait part de la surprise. Il n'aimait pas les surprises. Ou en tout cas, il ne parvenait pas à avoir la réaction attendue dans ce genre de cas. Il s'était contenté de l'observer, les yeux exorbités par la surprise, hochant la tête machinalement alors qu'elle lui demandait d'aller faire son sac.  « Non parce qu'entre les Bahamas et le Pôle Sud, il y a une légère différence de température. » argumenta-t-il sachant d'avance qu'il n'obtiendrait pas la réponse désiré: quand sa femme avait une idée en tête, difficile de la faire lâcher. Cette spontanéité, c'était ce qui avait plut à Soren quand il l'avait rencontré, sur les bancs de la fac. Si, depuis la naissance de Daisy, il mettait beaucoup de mauvaise volonté dans tout ce qui concernait la vie de famille, râlant et grognant dès qu'Ava arrivait à ce qu'il appelait "le regard conspirateur", il devait admettre qu'il serait certainement enfermé dans une routine plan plan sans elle. Le visage de Charlie s'imposa à lui et la culpabilité le repris. Charlie qu'il voyait comme un vent d'air frais. Oui, son mauvais caractère et son tempérament taciturne avait déteint sur sa femme, réduisant ses ardeurs et ses idées. Charlie, elle, n'était pas influencée par tout ça, pas encore ... Il regarda son sac, dépité. Il ne les méritait pas ... Ni l'une, ni l'autre.  
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

membre □ Suddenly, staring at nothing, I see it. All is gradual.


Textos : 66
Points : 68
Date d'arrivée : 25/09/2017

MessageSujet: Re: But i missed you more than i thought i would (Avoren)   Mer 27 Sep - 18:36


But I missed you more than I thought i would. ✻✻✻ Ça fait longtemps qu'elle y pense à ce week-end rien que Soren et elle. Ava, elle veut arranger les choses mais elle ne sait pas comment faire, ni comment s'y prendre. Parce qu'elle a l'impression qu'un énorme gouffre s'est immiscé entre le couple. Ils peuvent se retrouver dans la même pièce et être à des années lumières l'un de l'autre. Ça lui fait mal, à Ava. Parfois, et même souvent, elle se rappelle le bon vieux temps. Celui où ils venaient de se rencontrer et où il n'y avait aucune ombre au tableau. Tout était beau dans le meilleur des mondes. Peut-être que c'était trop beau pour que ça dure éternellement. Peut-être que la vie leur met des bâtons dans les roues pour voir si leur couple est fait pour durer, pour voir si leurs sentiments sont réels. Elle n'en sait rien mais elle a horreur de cette situation alors elle en parle à sa psy. Celle qu'elle voit depuis qu'elle a presque imposé à Soren de venir avec elle pour arranger leur vie quotidienne. Elle s'est rendue compte que ça lui faisait du bien et qu'elle en avait besoin. Elle lui a fait comprendre qu'elle n'était pas toute blanche dans cet éloignement. Après tout, ils sont deux dans cette histoire. Et elle lui a été infidèle il y a quelques années suite à un manque d'affection et d'amour de la part de son mari. Peut-être qu'il l'a senti ? Peut-être qu'il le sait ? Elle a été le plus discrète possible pourtant mais qui sait ? On ne sait jamais. La vérité se sait un jour ou l'autre, même si on fait tout pour la garder secrète. Mais ce n'est pas le moment de penser à ça pour Ava, elle prépare ses affaires pour leur week-end en amoureux. Enfin s'il reste assez d'amour entre eux pour appeler ça comme ça. Ava ?? Qu'elle entend l'appeler alors qu'elle se trouve dans la salle de bain en train de prendre les affaires dont elle aura besoin dans sa trousse de toilette. Tu ne veux toujours pas me dire où nous nous rendons ? Sa question la fait sourire. Elle ne lui a toujours rien dit quant à leur destination. D'ailleurs, elle l'a prévenu il y a quelques minutes seulement. Elle a emmené les enfants chez les parents de Soren assez tôt ce matin. Ils ont un peu râlé au début mais quand Ava leur a annoncé qu'elle les emmenait chez papy et mamie, ils ont presque sauté de joie. C'est une surprise, Soren. Sois patient. Elle termine la trousse de toilette et sort de la salle de bain, un sourire sur les lèvres en s'approchant du lit où est posé leurs bagages assez peu rempli. Après tout, ils partaient à peine deux jours, pas besoin d'emmener toute la penderie. Ce serait s'encombrer inutilement. Non parce qu'entre les Bahamas et le Pôle Sud, il y a une légère différence de température. Ava lâche un petit rire à sa réflexion. En un week-end, c'est impossible d'aller à l'une ou l'autre destination. Ou alors, c'est un voyage express. La jeune femme ne retient pas le manque de joie de la part de son mari. Il n'a jamais été très expressif de toute façon, elle s'y est faite avec le temps. On part à une petite heure d'Oro Valley, la température ne va pas beaucoup changer tu sais. La trousse de toilette rejoint le reste de ses affaires dans son sac et elle le ferme. Elle regarde quand même autour d'elle en réfléchissant à ce qu'elle aurait pu oublier. Mais rien ne lui vient en tête alors certainement qu'elle a pensé à tout. Elle espère en tout cas. Tu es prêt ? Elle l'observe d'un regard attendri en pensant au week-end qui les attend. Elle espère que ça lui fera plaisir et que ça arrangera un peu leur relation désastreuse. Elle suit les conseils de sa psy et de son amour pour lui. Elle souhaite de tout cœur que ça fasse bouger les choses et qu'ils pourront en conclure quelque chose, que ce soit positif ou négatif, peu importe. Même si Ava, elle espère que ce soit positif. Promis, tu n'as rien à craindre. Je veux juste... Garder la surprise jusqu'au bout. Elle hausse les épaules en souriant, comme si elle cachait quelque chose alors qu'en fait, non. Si ce n'est le lieu de leur escapade amoureuse mais ce n'est pas grand chose. Seulement un hôtel éloigné et un peu perdu dans la campagne. Une sorte d'hôtel-thalasso, un endroit reposant et ressourçant avec pas mal d'activités en dehors du bien-être. Tu me fais confiance, n'est-ce pas ? Elle le regarde, posant délicatement sa main sur la joue de l'homme en face d'elle et pose un baiser au coin de ses lèvres avant de quitter la chambre. Je t'attends dans la voiture. Son sac à la main, elle descend les escaliers et sort de chez eux pour rejoindre sa voiture. Elle pose son sac sur la banquette arrière et se place à la place conducteur avant de vérifier pour la millième fois que tout est bon.

✻✻✻
CODES BY LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

membre □ Suddenly, staring at nothing, I see it. All is gradual.


Textos : 24
Points : 172
Date d'arrivée : 25/09/2017

MessageSujet: Re: But i missed you more than i thought i would (Avoren)   Lun 2 Oct - 15:02


Ava & Soren

And I've moved further than I thought I could
But I missed you more than I thought I would


C'était ce côté surprenant qu'avait son épouse, qui avait séduit Soren au premier regard. La manière dont elle s'était adressée à lui avec gentillesse, dans cette bibliothèque sombre et froide, alors qu'il lui avait à peine dis bonjour pour récupérer un bouquin qu'elle avait calé dans un coin de sa table d'étude. Avec elle, il avait toujours eu l'impression d'être un ours, une espèce d'associal maladroit et incapable d'exprimer ce qu'il voulait sans vexer, blesser ou passer pour un mufle. Ava était la seule qui ne l'avait jamais jugé sur son tempérament renfermé et taciturne. Elle était entrée dans sa vie comme un courant d'air, balayant, de son sourire, ses petites habitudes de célibataire, mettant de la couleur là où, pour lui, le noir était encore ce qui lui convenait le mieux. Ava avait révolutionné sa vie et aujourd'hui, il ne supportait de le voir s'éteindre par sa faute. Il n'aurait jamais pensé que la naissance d'un enfant les aurait séparé autant, causant un canyon dans leur vie, les éloignant l'un de l'autre comme si l'arrivée de Daisy avait été l'élément de trop. Il avait pourtant essayé, et essayé encore. Il s'était montré patient, attentionné pendant sa grossesse. Non, c'était la fatigue des nuits interminables, la pression de leur nouveau rôle de parent, les sautes d'humeurs de sa femme et son propre boulot ... Une somme d'élément qu'aujour'hui, ils peinaient à combattre. L'ultimatum qu'elle lui avait posé, en insistant pour qu'ils aillent voir un thérapeute ensemble, avait été un declic, une manière de comprendre qu'il risquait de la perdre, définitivement. Les choses auraient pu s'arrêter là: ils auraient pu travailler ensemble à reconstruire leur couple, passer à autre chose et former enfin la famille heureuse et unie qu'ils paraissaient être. Mais il y avait eut Charlie. Charlie et son sourire. Charlie et sa spontanéité. Charlie qui lui donnait l'impression d'être quelqu'un d'autre. Là où Ava était apparue comme un rayon de soleil illuminant son existence, Charlie lui donnait l'impression d'être un autre homme. La voix de son épouse résonna à travers les pièces, lui tirant un petit sourire en coin « Je suis extrêmement patient. » râla-t-il tout en rangeant la tenue non séléctionnée dans le placard. Malgré toutes les qualités qu'il pouvait trouver à Charlie, il devait admettre que son épouse avait un talent particulier pour le cerner.  « Et puis ... Il ne faut pas sous-estimer le pouvoir des micro-climats ! » déclara cet adorateur du dernier mot en fermant son sac d'un geste sec. Il la vit revenir, l'observant fermer son propre sac de voyage avec un sourire. Bien sur qu'il lui faisait confiance, mais il n'était pas un adepte des surprises: cela lui donnait un sentiment de vulnérabilité qui le mettait mal-à-l'aise, lui, qui ressentait tellement le besoin d'avoir le contrôle sur les choses. Le contrôle, aujourd'hui, c'est Ava qui l'avait et il lui semblait qu'elle y prenait un plaisir tout particulier.

Soren était perdu. Partagé entre la fraicheur de Charlie et la profonde affection qui le liait à Ava depuis des années. Son mariage, il ne savait plus quoi en penser: dans un sens cette union avait été éprouvée par la routine du quotidien mis il n'avait pu s'empêcher de ressentir un frisson en la sentant déposer un baiser sur ses lèvres. C'était ce genre de réaction, instinctive et incontrôlable qui l'avait, jusque là, empêcher de parler à Ava. Il était tiraillé entre l'envie de tout lui avouer et la peur panique de la perdre. Jamais elle ne le lui pardonnerait. Et puis, si elle le faisait, elle serait tout à fait en droit d'exiger qu'il cesse de voir Charlie. L'inverse serait étonnant. Et lui ? Etait-il capable de faire un choix ? Il se sentait lâche: depuis combien de semaines pesait-il le pour et le contre ? Ava était sa femme, la mère de ses enfants, celle qui le connaissait mieux que quiconque. Mais Charlie n'avait pas, pour elle, que l'attrait de la nouveauté: elle lui permettait de faire des choses qu'il n'aurait jamais pensé faire, il se sentait rajeunir près d'elle, oublier ses soucis quotidien pour partager ceux, bien plus gérable à son sens, de la jeune femme. Être avec Charlie c'était comme rembobiner sa vie et retrouver l'exaltation de sa vie d'étudiant avec la maturité de la quarantaine approchante. Il y avait quelque chose d'incroyablement valorisant à sentir qu'il pouvait encore séduire malgré son caractère refermé, les marques du temps à travers les quelques cheveux blanc parsemant sa crinière sombre et les rides qui courraient autour de ses yeux. Mais Ava ... Il y avait quelque chose d'indescriptibles dans sa relation avec sa femme. Quelque chose qui le faisait rester, tenter de réparer ce que son adultère pouvait avoir peut être brisé à tout jamais sans que son épouse ne le sache. Il inspira profondément. Pendant ce week end, il faudrait qu'il lui parle. Il attrapa son sac de voyage et descendit à son tour, rejoignant sa femme près de la voiture. « Je saurais me venger, Femme. » lui dit-il avec un sourire moqueur en rangeant leurs sacs dans le coffre de la voiture. Il prit place à ses côtés, à l'avant du véhicule, et posa la main sur la sienne. « J'espère vraiment que ce séjour va nous faire du bien ... » confessa-t-il sans vraiment la regarder, peu à l'aise avec ce genre de déclaration, avant d'attacher sa ceinture.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: But i missed you more than i thought i would (Avoren)   

Revenir en haut Aller en bas
 
But i missed you more than i thought i would (Avoren)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» IPG, changements du 2 avril 2012 - Missed Triggers
» SO, TELL ME ! WHAT I MISSED ? | mirabelle
» Vends / Trade Jace, Architect of Thought (Foil) et Thundermaw Hellkite (Foil)
» VENTE : Pimp / Plays. Modern (Karakas / MoIth / BoB / Thought / Dark D. / ...)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
jungle of dreams :: 

04. ORO VALLEY MISS YOU.

 :: Weaver valley :: Maisons
-
Sauter vers: