Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 joviales retrouvailles { andie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

membre □ Suddenly, staring at nothing, I see it. All is gradual.


Textos : 61
Points : 251
Date d'arrivée : 25/09/2017

MessageSujet: joviales retrouvailles { andie   Ven 29 Sep - 17:10


joviales retrouvailles
bonnie & andréa
Seule. Ce soir, la vagabonde se sent seule. Niamh n'est pas disponible, Ezio est parti, Yaël avec... et Milo, il est fourré avec Newt, comme d'habitude. Alors elle se retrouve toute seule, comme une âme délaissée au beau milieu de nul part. Cela lui fait bizarre, car en temps normal, elle trouve toujours quelqu'un avec qui passer le temps. Mais pas ce soir. The baby is all alone. Alors afin de ne pas se morfondre toute seule dans sa chambre, elle s'habille rapidement et se décide à sortir. Tant qu'à faire. The austins. Ce soir, ce pub allait être son QG. Au moins, elle ne sera pas complètement seule, et elle pourra boire des verres en écoutant de la bonne musique, le tout dans une bonne ambiance. Pourquoi n'y avait-elle pas pensé avant? Mais maintenant, à l'avenir, elle y penserait. Puis, pour les peu de fois où elle était venue, l'endroit était vraiment cool. Alors elle y va, elle entre, et instantanément, elle bouillonne. La chaleur est extrême, surtout avec tout ce beau monde présent. Bizarre, d'ailleurs, d'habitude, bien qu'il soit bien rempli, il n'y a pas autant de monde. Elle se faufile tout de même entre les corps, lançant des sourires, ou des regards noirs. Tout dépend des autres. Une fois sur au comptoir, elle tombe par miracle sur un tabouret libre et s'installe donc rapidement dessus, avant qu'on ne lui vole sa place. Hors de question qu'elle ne reste debout toute la soirée à boire ses verres. Pour commencer, un whisky. Ça commence dur. Mais bien. Ses longs yeux clairs virevoltent dans tous les sens, passant au crible la salle. Un groupe monte sur scène, le nom est annoncé mais elle ne reconnaît pas le nom, et de sa taille, elle ne peut apercevoir ceux le représentant. Elle souffle légèrement, mais ne s'en préoccupe pas tant que ça pour l'instant. Elle verra bien lorsqu'elle les entendra. D'ailleurs, leur musique ne tarde pas à se faire entendre, un air de rock se propage dans le pub, et la foule commence à s'agiter sous l'excitation. Apparemment, ils sont appréciés. Et Andréa, elle, elle bouge ses épaules à son tour, appréciant le rythme de la chanson. Ainsi que les paroles. Voulant profiter, elle aussi, du spectacle, elle prend son verre en main, et recommence le périple de jongler entre les corps en sueur des autres. Une fois qu'elle est en bonne position pour apercevoir les membres du groupe, son regard reste bloqué sur une tête. Une brune, qu'elle reconnaît malgré qu'elles ne se soient vu que rarement. Bonnie! Comment oublier son prénom? Comment l'oublier, elle, tout court? D'un coup, la jeune italienne se met à crier, sans raison particulière aucune. "No wayyyy!" Un énorme sourire prône sur son visage. Elle est heureuse de la retrouver, surtout ici. Qu'elle coïncidence, quand même! Elle reste ici, pendant un long moment, le temps qu'ils ne terminent leur petit concert communal. Et une fois que c'est fini, elle se précipite vers l'arrière, rejoignant sa copine de voyage. Et de beuverie. Enfin, sa copine, quoi. Une fois la brune en vue, elle se remet à crier dans sa direction. "Bonnie! Chérieeee!" Des grands gestes, un verre posé n'importe où, des râles parce qu'elle ne peut aller plus loin. Ouais, le videur la prend certainement pour une fan écervelée.
date du RP
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

membre □ Suddenly, staring at nothing, I see it. All is gradual.


Textos : 25
Points : 100
Date d'arrivée : 26/09/2017

MessageSujet: Re: joviales retrouvailles { andie   Mar 3 Oct - 23:39


joviales retrouvailles

 







Tonight's the night. Je me souviens de mes premiers concerts, où j'étais stressée dès le réveil du jour J, voire même la veille. Je me mettais beaucoup la pression mais c'est normal, j'étais une ado qui n'avait pas toujours confiance en elle. Aujourd'hui, c'est différent. Les concerts, c'est devenu une habitude, mais toujours un vrai plaisir bien-sûr. Puis on s'entend, je ne parle pas d'un live devant dix mille personnes, même si j'en rêve la nuit. Non, ce soir avec le groupe, on a prévu de jouer une quinzaine de morceaux au pub du coin. Avant bien-sûr, on a passé l'après midi à fumer des joints en déconnant. Ah quand je vous dis qu'on est tranquille, je plaisantais pas. Peut-être même trop tranquille, on s'est même permis d'arriver en retard, autant vous dire que le proprio du bar faisait une sale tronche. C'était pas voulu, en vrai, je déteste être en retard. Mais disons qu'on ne s'est pas pressé quoi. Alors on installe le matériel en vitesse, ce qui doit être le moment le plus chiant de la soirée, surtout quand il faut se grouiller. Avec le cerveau enfumé, c'est pas tellement ma spécialité. Même pas le temps de boire une bière, on monte sur scène, quelques potes à nous sont là, et c'est toujours agréable de voir des têtes qu'on connaît parmi les gens dans la foule. D'ailleurs l'un d'eux nous amène les bières sur scène et les pose devant nous, ah qu'est ce qu'on ferait pas sans les copains, il faut dire qu'ils nous connaissent bien. En général, je ne fais pas trop attention aux gens dans la foule, je suis beaucoup trop concentrée dans ce que je joue et ce que je chante et même si je suis à quelques mètres du public je ne le regarde pas. Ce soir c'est rock'n'roll, les gens dansent, nous applaudissent et nous sifflent à la fin de chaque morceaux, autant vous dire que j'ai le sourire qui intimiderait celui du protagoniste Gwynplaine du livre de Victor Hugo. Je passe une bonne soirée, toujours quand je suis ici de toute façon. Après une bonne heure, le concert se termine. On se tape dans les mains avec les gars du groupe, pas peu fiers de l'ambiance qu'on a réussit à installer. Et c'est maintenant que la soirée peut commencer. Enfin, d'abord il faut ranger le matos. Ah oui, il y a ce moment là qui est chiant aussi. Alors on se met au boulot avec les gars, j'attrape ma basse, la range dans sa housse puis soudainement j’entends mon nom au loin, prononcée par une voix féminine. Peut-être Livia, qui est maintenant une habituée des concerts. Mais ça m'étonne, d'habitude elle attend que je finisse de ranger avant de venir me voir. Je regarde les gens dans la salle depuis l'arrière de la scène et vois des grand bras s'élever au dessus des gens. Mais juste des bras. Je glousse légèrement et m'approche alors, le monde commence à se dissiper pour aller vers le bar puis je remarque enfin qui c'est. Et j'avoue que j'ai du mal à le croire. Parmi le monde se trouve ma petite tête brune préféré, mais surtout, la dernière personne que je pensais voir ici.  « What the fuck, Andréaaa ! » J'attrape sa main et l'aide à monter sur scène pour la serrer fort dans mes bras. Ma copine du Mexique, avec qui j'ai partagé tant de choses en si peu de temps. Entre nous ce fut le coup de foudre. On a tout de suite su qu'on était sur la même longueur d'onde. « T'es toujours pleine de surprise toi ! Viens, shooters, maintenant. » Sans lui laisser le choix et en laissant les gars en plan ranger le matos seuls (oh ça va, pour une fois), je lui prend à nouveau la main pour l'amener vers le bar. Je commande deux vodka caramel qu'on boit sans hésiter d'une traite. Rien que ça, ça me rappelle le bout de voyage qu'on a fait ensemble. « Andréa, c'est dingue ! Tu savais que j'étais ici ? T'es de passage ? Comment c'est possible ? Oh mon dieu, j'le crois pas que t'es là. » J'en revenais pas, je m'en étais toujours mordue les doigts de ne pas avoir pris son numéro quand on s'est quitté, ce qui est pourtant une évidence pour tout le monde mais .. bon, ouais, on l'avait pas fait. Et pourtant on se retrouve, putain le monde est bien fait.

_________________

☆☆☆ ne soyez pas si pressés de croire tout ce que l'on vous raconte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
joviales retrouvailles { andie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» N°1670 - Retrouvailles entre cousins. (pv)
» Des retrouvailles inattendues (Aiden)
» Casus Belli : les retrouvailles...
» [Fan-Fiction] Bionicle Chronicles 6: Retrouvailles, Révélations & Trahisons
» ∞ retrouvailles arrosées (pv)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
jungle of dreams :: 

04. ORO VALLEY MISS YOU.

 :: Madison hill :: The austins.
-
Sauter vers: