Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 / i'm a goner /

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

membre □ Suddenly, staring at nothing, I see it. All is gradual.


Textos : 4
Points : 64
Date d'arrivée : 25/09/2017

MessageSujet: / i'm a goner /   Lun 25 Sep - 19:41


kai vince weiss
it's always dark before the dawn

► âge. vingt-huis ans. vingt-huit ans d'espoir, d'amour, de peur, de regret d'ambition, de défaite. vingt-huit ans de vie à la fois brutale et douce, et plus encore.
► job/étude. tu sors tout juste de prison, t'as pas encore repris goût à l'air pur, alors un travail c'est trop tôt pour quelqu'un de ton profil. tu cherches, tu trouveras, n'importe quoi, pour survivre, par obligation.
► naissance. un deux avril à oro valley. t'aimerais le quitter, ce coin paumé, cette ville déchue, mais tu peux pas, tu viens d'ici, tu seras jamais d'ailleurs.
► statut. célibataire, dans une prison pour hommes, tiraillé entre tes regrets et tes peur, t'as pas vraiment eu le temps de penser à trouver quelqu'un. t'es pas prêt non plus, pas certain de pouvoir faire du bien à quelqu'un, déjà que t'as du mal à le faire pour toi.
► classe sociale. t'as jamais roulé sur l'or, ce qui a été le début de beaucoup de soucis. aujourd'hui encore, t'es clairement pas dans la classe supérieure.
► orientation sexuelle. hétérosexuelle.

► groupe. the candle burned out
► avatar.
Code:
[b][u]DANIEL SHARMAN[/u][/b] # kai weiss.

tes tics, tes manies. kai le silencieux. kai le sage. kai qui réfléchit avant d'agir. kai qui fait les bons choix. kai qui deviendra la copie de son père. kai qui fait les mauvais choix. kai qui s'envole d'une réalité à une autre. kai qui se retrouver en prison. kai qui prie sans croire. kai qui boit la tass, quitte à se noyer. kai qui porte beaucoup trop de casquettes, trop d'espoir sur son dos, et désormais, trop de cicatrices dans son coeur. // t'as la même gueule que ton père, en plus chaleureux, en plus timide, en plus discret. le visage, et le nom de famille, et c'est tout. aîné de la famille weiss, t'as toujours entendu ce que ta vie allait devenir. fils de militaire, tu le deviendrais aussi, puis tu seras le second pilier de la famille, et le seul de la tienne. père trop visionnaire, perdu dans son monde et strict. t'étouffais toi, gamin, dans une image que tu voulais pas devenir. alors au lieu de devenir le parfait fils de son père, t'es devenu la honte de la famille. // t'es la douceur incarnée. visage angélique, caractère chaleureux. on te fait confiance facilement, on se confie à toi, en cas de soucis on se tourne vers toi. tu sais écouter, tu sais conseiller, et tu sais rassurer. tu sais protéger aussi. tu seras jamais le type fort, le militaire qui use de ses muscles, tes plus grands atouts ce sont tes mots et tes actes. gentil, intact et drôle, t'es authentique et d'un naturel qui éblouit. t'es une lumière, kai, et t'éclaire ceux qui t'entourent en pensant que c'est eux qui t'éclairent. mais ta lumière s'éteint peu à peu face au temps, et aux mauvaises décisions. t'es toujours le même, mais maintenant on te fait plus confiance. maintenant on te tourne un peu le dos. on ose plus se livrer à toi, parce que tu fais un peu peur. t'as plus l'air doux, t'as l'air violent maintenant. ironie du sort toi qui ne voulais pas être ton père, en faisant tout ce qu'il n'aurait jamais fini, t'as fini comme lui. // t'as toujours dessiné. des doigts de fée. les idées qui virevoltent, l'imagination qui s'éveille. des gribouillis dans tes cahiers de cours, des peintures sur les murs. t'as toujours su rêver, et t'as toujours fait les choses avec passion. un crayon, une feuille de papier, et t'es déjà dans un autre monde. tu voulais être illustrateur, mais t'avais trop peur d'avoir la vie rêvée. c'est con, mais c'est vrai. alors t'as pas fait d'études, et t'as enchaîné les petits boulots. garagiste, serveur, homme à tout faire, facteur. polyvalent, discret et sans prétention, tu savais faire ta place un peu partout. mais les dessins sont toujours là, les rêves aussi. // t'as déjà connu l'amour, plus d'une fois. véritable roméo de ces dames, t'as beaucoup de choses pour toi et ça ne laisse pas indifférent. t'as eu plus de relations non sérieuses que sérieuses, parce que y'a toujours quelque chose qui foire à un moment, de ton côté ou du sien. tu fais souvent comme si tu croyais pas en l'amour, ou que tu le voulais pas vraiment, pourtant ça te plairait de pouvoir aimer et être aimer, et d'avoir un véritable avenir avec quelqu'un. // t'as passé un an seulement en prison, mais les marques resteront toute ta vie. t'avais rien du type qui s'y ferait une place. t'es gentil et pas violent pour un sous. les débuts ont été difficiles, parce que tu savais pas comment être, comment pas te laisser marcher dessus. t'étais seul et démuni face à ce nouveau monde. c'est rafe qui t'a beaucoup aidé. là depuis plus longtemps, il a su te montrer comment te comporter, qui éviter. t'as trouvé en lui un allié et un ami. les blessures morales et physiques de cette année en prison sont toujours à, t'es des cicatrices qui te rappellent ces bagarres perdues ou gagnées, et tu dors désormais plus que d'un oeil.


derrière l'écran.
► ton pseudo/prénom. valkyries, éléonore, mais eli suffira. ► pv, scénario, inventé ? scénario de livi weiss ► comment as-tu trouvé JoD ? bazzart ► et t'en penses quoi ? j'adore le concept, que j'ai hâte de tester. ► des trucs à ajouter/améliorer ?: //  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

membre □ Suddenly, staring at nothing, I see it. All is gradual.


Textos : 4
Points : 64
Date d'arrivée : 25/09/2017

MessageSujet: Re: / i'm a goner /   Lun 25 Sep - 19:42


tell me who you are


La vie qui bascule en un instant, un seul et terrible instant. L'adrénaline qui laisse place à la peur. Les doutes qui se transforment en regrets. Les mains menottées, attachées à une table dans une salle carrée et sombre. Pour seule compagnie, ton reflet dans le miroir. Tu te regardes, et tu te dégoûtes. Les traits tirés par la fatigue, les cernes bleutés qui rajoutent un caractère sombre à un visage pourtant si doux. Et puis tes yeux. Des larmes prêtes à couler, des remords prêts à s'immortaliser. Il n'en est rien. Tu restes stoïque, reprenant une respiration calme et normale, monotone même. T'essaies de te contrôler, tes émotions, qui vont de la peur à la honte en passant par une profonde tristesse. Celle de savoir que ta vie est finie. T'avais des projets. Tu voulais que le monde entier puisse voir tes dessins, que ta famille puisse être fière de l'homme que t'es devenu malgré un sentier étranger choisi, que ta soeur soit en bonne santé pour toujours. Tu voulais tant de choses, et tout cela s'est perdu au moment où t'as entendu les sirènes de la police. Coup d'oeil à ton complice. Il a merdé. Rien ne devait se passer comme ça. Tout est allé trop vite. T'étais dans cette banque, cagoulé et armé, seulement pour un peu d'argent, seulement pour aider ta soeur, ta famille. C'était pas pour toi cet argent, jamais. Puis tout a tourné au fiasco, au chaos. Des coups de feu, des cris, et les voix roques et dures des policiers. Tu baisses ton arme, tu montes les bras. T'as perdu la partie, t'as perdu ta vie. A jamais disparu, les rêves et les ambitions, en quelques secondes. Tu seras plus jamais le même. A nouveau, tu regardes le reflet. C'est la prison qui t'attend, rien ne pourra changer ça. C'est la honte qui te bouffera à vie. Tu voulais faire de mal à personne, tu voulais juste quelques billets verts pour sauver une vie. T'as tout d'un adulte, et pourtant t'as agi sur un coup de tête comme un adolescent. Tu vois dans ton reflet le gamin rêveur que t'étais, et tu le confrontes au criminel que t'es devenu. Porte qui s'ouvre, te sort de tes rêveries. Deux officiers rentrent. T'attends dans cette pièce depuis longtemps, t'as déjà plus la notion du temps. Tu te redresses, confrontant leurs regards. Merde, t'es pas ce gas Kai, qu'est-ce tu fous là ? Tu les entends parler, mais tu ne comprends pas. Comme des voix en fond sonore, comme si t'étais pas acteur de cette scène mais spectateur. Une partie de toi est partie à ce moment, et pour toujours elle le sera.

_________________


          comfortable in chaos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: / i'm a goner /   Lun 25 Sep - 20:11

Coffee & Cigarettes.
" Do, or do not. There is no "try". " - maître Yoda, we love you.

RE BIENVENUE Pervers

Café et cigarette, c'est ce que je t'offre pour ta validation. Heureux ? Enfin, officiellement bienvenue sur JoD, en espérant que tu es prêt à arpenter les rues étroites d'Oro Valley. Coeur1 Toute façon, maintenant t'as plus le choix parce que JE TE VALIDE. En premier lieu, je te conseille d'aller créer ta fiche de liens pour te faire plein d'amis. I love you Et puis, parce que c'est obligatoire, je t'offre un tour gratuit vers la TO DREAM LIST, qu'on découvre c'que t'as dans ta jolie caboche. Yeah Et puis n'hésite pas à remplir ton profil, avec les liens vers tes fiches, que ce soit encore plus facile de te stalker. Pervers2

Petite surprise supplémentaire pour cette jolie fiche What a Face Tu as gagné des points ! Tu n'as plus qu'à aller les demander par ici.
Enfin, et pas des moindres, tu veux direct un lien pour le commencement sur ce forum et pour faciliter ton intégration ? What a Face Mais surtout, ne t'en prive pas, c'est juste ici que ça se passe. Coeur1
Enjoy ton passage chez nous darling, et à très vite dans Oro Valley. Cutie
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: / i'm a goner /   

Revenir en haut Aller en bas
 
/ i'm a goner /
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
jungle of dreams :: 

02. ALWAYS BE YOURSELF.

 :: Dry ice and strobe lights :: Vaguely happy people
-
Sauter vers: